magazine

LE JARDIN ZOOLOGIQUE DE RABAT VIENT D’OUVRIR SES PORTES

 

Après 4 ans de travaux, un nouveau parc zoologique vient d’ouvrir ses portes au Maroc : le Jardin Zoologique de Rabat. Tout a été pensé pour que l’expérience des visiteurs soit unique dans le deuxième plus grand zoo d’Afrique.

Le Jardin Zoologique de Rabat a été construit au Maroc, au cœur d’un important espace boisé protégé. Il remplace le zoo de Témara, créé en 1969 qui malgré un réel succès dans les années 70-80 a fermé ses portes car ses recettes étaient trop faibles pour assurer l’alimentation de tous les animaux et l’entretien des locaux. Les travaux de création de ce nouveau zoo ont débuté en 2008. Le chantier et les transferts d’animaux et de la végétation de l’ancien zoo de Rabat vers la nouvelle structure ont nécessité un investissement global de 813 millions de dirhams, soit environ 74 millions d’euros.

Perspective aérienne générale du Jardin Zoologique de Rabat

Ce parc zoologique, construit par le cabinet Bernard Harrison et Friends s’étend sur près de 50 hectares. Il s’organise autour de différents espaces : un zoo de jour de 27 hectares, une zone d’horticulture, un safari lodge avec un espace de conférence, un safari de nuit, un centre de soin pour animaux et un bloc administratif. Le service de restauration est à la hauteur du site, les visiteurs ont le choix entre cinq restaurants dont deux fastfoods et cinq kiosques vendant des boissons et des encas.

Ce site a une mission de protection des espèces de la région d’Afrique du Nord. Il ne s’agit plus simplement d’une « exposition d’animaux ». Son aménagement rend l’expérience des visiteurs plus forte et plus intense. Ils peuvent observer à travers des baies vitrées des hippopotames, des crocodiles, des lions et autres animaux sauvages évoluer en quasi liberté dans des enclos reconstituant leur milieu naturel.

Cinq écosystèmes ont été reproduits : la forêt tropicale, le désert, la savane, les zones humides et les montagnes de l’Atlas (dont une reconstitution d’une montagne de plus de 15m). A la suite d’une longue réflexion de la part des spécialistes, un travail de camouflage des clôtures réutilisant la végétation de l’ancien zoo de Témara donne aux visiteurs un sentiment de liberté des espèces qui évoluent dans leurs différents milieux.

Le site regroupe une centaine d’espèces issues des faunes marocaine, saharienne et africaine, soit près de 1500 animaux. Grâce à des relations de partenariat avec d’autres zoos, il s’est enrichi de nouvelles espèces : des rhinocéros et des girafes en provenance d'Afrique du Sud, des lémurs catta, des suricates du zoo de Valence (Fuenjirola), des zèbres et des nyalas du zoo de Hanovre...

La direction du zoo prévoit d’accueillir 900.000 visiteurs par an grâce à une situation géographique privilégiée, cette zone est en effet très bien desservie. Le coût de fonctionnement annuel est estimé à 50 millions de dirhams soit 4,5 millions d’euros environ.

Publié le 31/01/2012