top of page
Actualités.jpg

 
TOUTE L'ACTUALITÉ DU SECTEUR
DES LOISIRS ET DE LA CULTURE

 

  • SNELAC

« LES SECRETS DU THÉÂTRE, UN VOYAGE INATTENDU »

La nouvelle expérience en réalité virtuelle de dernière génération, proposée par le Théâtre antique d'Orange. Partez en voyage dans les coulisses de l'Antiquité pour une aventure historique et pédagogique hors du commun !



Fort du succès de son premier film en réalité virtuelle lancé en 2018, le positionnant parmi les premiers sites patrimoniaux français équipés de cette nouvelle forme de médiation culturelle, le Théâtre antique d’Orange renouvelle son offre pour le plus grand plaisir de ses visiteurs, avec « Les secrets du Théâtre, un voyage inattendu ». Sous l’impulsion d'Edeis, gestionnaire des monuments d'Orange depuis 2022, le Théâtre antique d’Orange propose une nouvelle expérience de réalité virtuelle en complément de la visite classique avec audioguide. Ce nouveau film réalisé en partenariat avec Sorbonne Université et l’entreprise Art Graphique & Patrimoine s’inscrit dans un plus vaste projet de valorisation scientifique nommé SONAT.


Le monument a fait l’objet d’une numérisation à l’aide des techniques de lasergrammétrie et de photogrammétrie par drone. Cette campagne de mesures a permis de réaliser une modélisation 3D qui a été également enrichie par des ressources historiques, afin de restituer l’état du Théâtre au Ier siècle tel un jumeau numérique.


Cette restitution réalisée avec l’appui d’un comité scientifique est le fondement même de l’ensemble du film immersif qui invite à un véritable voyage dans le temps d’environ 12 minutes.



Un scénario au coeur des coulisses de l'antiquité


Le visiteur est invité à suivre Jade, une jeune comédienne contemporaine en visite au Théâtre antique d'Orange, happée par la découverte d'un masque antique. Au moment-même où elle le saisit, elle est soudainement transportée dans le passé ! Guidée par le monument personnifié et incarné par une voix off, Jade devra redonner vie aux « âmes du lieu » et permettre ainsi à la représentation théâtrale prévue de bien avoir lieu ! La jeune comédienne doit utiliser ses talents et sa passion pour la scène afin de ramener la magie du Théâtre à la vie.


Ce scénario original écrit par deux auteurs/ réalisateurs, Léa Ducré et Benjamin Hoguet, revient sur l’âge d’or du lieu et confère à l’expérience une vocation historique et pédagogique. Grâce à la reconstitution du Théâtre à l’époque romaine, le public découvre son architecture avec son impressionnant mur de scène et ses riches décors – aujourd’hui disparus. Il visite les coulisses du Théâtre avec les machineries, notamment celles des décors, le rideau de scène ou encore du velum dont le monument garde encore des marques visibles. Il peut enfin se rendre compte de lacoustique exceptionnelle dont les comédiens bénéficiaient, fruit du génie romain dans la construction (impliquant la hauteur des gradins, du mur ou encore l’utilisation du marbre au sol, etc.). Pas moins de 10 mois de développement ont été nécessaires pour faire aboutir ce film immersif dont la vocation est à la fois d’émerveiller le visiteur et de susciter réflexions et questionnements sur l’évolution et l’histoire du Théâtre antique d’Orange.



Une double prouesse technologique : visuelle et sonore



Côté visuel, la technologie de la «motion capture» a été essentielle dans la réalisation du film d’animation 3D immersif. Grâce à une multitude de capteurs placés sur les acteurs, leurs moindres gestes sont enregistrés et retranscrits vers les personnages.


Cette technique a donné aux auteurs/réalisateurs un moyen d’enrichir le storytelling mais surtout de renforcer l’immersion du spectateur dans l’univers virtuel grâce à un réel engagement émotionnel des acteurs. Dans le cadre de la réalité virtuelle, où chaque détail compte pour maintenir l’illusion, la motion capture contribue de façon significative à l’expérience en enveloppant le spectateur dans un monde immersif réaliste. L’ensemble de la production s’est déroulée sous le moteur de jeu Unreal Engine 5, permettant de travailler dans les derniers standards de l’industrie et de profiter d’une performance sans égale.


Du côté sonore, fidèle à son engagement de «scène de l’innovation sonore», Edeis s’est appuyé sur les recherches open source du projet SONAT de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, dirigé par Emmanuelle Rosso, en intégrant les dernières innovations de l’IRCAM (Institut de recherche et coordination acoustique/musique). C’est ainsi que l’agence Blanktone, spécialisée dans l’immersion sonore, a développé une spatialisation du son qui respecte la reconstitution de l’acoustique du Théâtre à l’époque antique. Cette prouesse, rare dans les expériences immersives, constitue une véritable valeur ajoutée pour le film. Grâce à un format ambisonique de 3ème ordre comptant 16 canaux audios - comme une sphère sonore autour de l’auditeur - le son est immersif et adaptatif aux points de vue et aux points d’écoute. Cette bande son est par ailleurs sublimée par Yamaha Music Europe, partenaire fournisseur des casques audio modèle YH-L700 associés au film immersif.


Comentários


bottom of page