Toute l'actualité du secteur
des loisirs et de la culture

  • SNELAC

Touroparc : une arrivée de taille... et de poids !


Ce n’est pas un mais deux petits éléphanteaux de 5 ans et bientôt 6 ans que Touroparc va avoir la joie d’accueillir jeudi 2 juin 2022. En provenance du renommé parc animalier belge Pairi Daiza, Ravi et Thambi vont fouler le sol bourguignon en fin de journée.


Ce transfert inédit entre le zoo belge et Touroparc se dessine depuis plusieurs mois. Un tel voyage se prépare minutieusement, la Direction et les équipes (zoologiques et vétérinaires) se sont rendus tour à tour en Belgique puis en France. Le staff de Touroparc a ainsi pu faire connaissance avec les petits et échanger avec l’équipe dirigeante et soigneurs de Pairi Daiza : connaître la journée type pour les éléphanteaux, leurs habitudes comportementales, de repos ou alimentaire ? L’idée est de pouvoir assurer le lien et poursuivre ce quotidien et ce travail d’apprentissage extrêmement importants. Cette magnifique arrivée survient à un moment adéquat afin que les jeunes mâles quittent leur groupe. Cet échange inédit rentre dans le cadre de l'EEP* (Plan d’Élevage Européen) ainsi que dans la gestion de l'espèce en parc zoologique. Ravi et Thambi ont déjà vu et compris quelques codes de vie en groupe à Pairi Daiza. Ils sont donc prêts à passer à l'étape suivante ; à savoir prendre du recul avec leur groupe familial et devenir de futurs mâles reproducteurs. Maung-Htoo, le mâle de 24 ans présent à Touroparc entre en jeu pour tenir le rôle du grand frère avec des codes que seul lui peut transmettre. Ce transfert intervient alors que Touroparc a été nommé par les coordinateurs en charge de la sauvegarde des éléphants d’Asie sur toute l’Europe « First Bachelor Group* » en début d’année 2022 ; un travail qui porte ces fruits après 3 années intenses de dialogues entre les protagonistes. Le parc va ainsi contribuer à élever, éduquer et transmettre des savoirs pour que les jeunes partent ensuite se reproduire dans d'autres parcs ; selon avis du coordinateur de l'EEP qui décide des transferts, des naissances et contrôle ainsi la gestion de la population des éléphants d'Asie. Cette démarche intervient dans la sauvegarde de cette espèce menacée.


Cette arrivée exceptionnelle en Saône et Loire est un énorme challenge pour Touroparc. Ravi et Thambi, les nouveaux protégés de Touroparc vont être scrupuleusement surveillés. En effet, les premières années d’un éléphanteau sont décisives car l’herpès virus de l’éléphant, un virus mortel, touche les pachydermes et décime ainsi cette population, depuis une cinquantaine d’années. Cette infection, très grave chez les jeunes individus (principalement les éléphants entre 1 et 10 ans), les emportent en 24 à 48 heures. Ainsi, 20% des nouveau-nés éléphants d’Asie sont décédés des suites de l’herpès ces 10 dernières années. Touroparc prend un sérieux risque en accueillant Ravi et Thambi : « Il est plus simple de gérer des pachydermes adultes plutôt que travailler sur l’éducation et la transmission de codes entre jeunes individus avec les risques que l’on connait (herpès virus). Pour toute la famille Touroparc, il s’agit là d’une mission d’intérêt général» explique Thomas Gervais, Directeur Général du parc. Depuis plusieurs mois, Touroparc a ainsi créé un partenariat privilégié avec Pairi Daiza, une des références en matière de gestion des éléphants et de lutte contre ce virus mortel. D'autres partenariats, avec des parcs français, des laboratoires européens, des universités, le Département de Saône-et-Loire via le laboratoire Agrivalys 71 pourraient voir le jour très prochainement.


Touroparc se veut de jouer un rôle primordial dans la lutte contre l'herpès même si nous n’en sommes qu'au début de la recherche sur les traitements dans le monde. Un mécène œuvre activement aux côtés de Touroparc : l’entreprise Sysco. La population des éléphants d’Asie est en danger extrême ; il ne resterait plus que 30 à 40.000 individus à l’état sauvage. Le braconnage et le réchauffement climatique sont les principales raisons de ce déclin. Les parcs zoologiques ont une réelle vocation de préservation. Faire partie d’une telle mission de sauvegarde pour les éléphants d’Asie est une raison supplémentaire d’exercer ce métier de passion. Plus tard, les deux petits éléphanteaux partiront dans d’autres parcs, français ou étrangers, pour rejoindre d’autres congénères et favoriser ainsi un brassage génétique. La famille Jeandin-Livet, la Direction Générale et l’ensemble des équipes de Touroparc souhaitent la bienvenue à Ravi et Thambi.


*EEP : Le Plan d’Elevage Européen est un programme de gestion des individus d'une espèce animale présents dans les zoos européens. Chaque EEP est géré par un coordinateur (une personne ayant un intérêt particulier et une connaissance des espèces concernées, qui travaille dans un zoo ou un aquarium de l'EAZA) qui est aidé par un comité.


*First Bachelor Group : Touroparc a été missionné par le coordinateur des éléphants d’Asie pour être acteur dans l’élevage des éléphanteaux. L’éducation et la transmission de codes via Maung-Htoo, le mâle adulte du parc, seront des étapes cruciales et extrêmement importantes pour leur apprentissage.